Fleur du Cloître

ou

Vie édifiante de Sœur Marie Céline de la Présentation

 

 par une Pauvre Clarisse

 

 

Table des matières

 

Pour accéder à chaque partie, cliquez dessus...

 


Imprimatur, - Déclaration, - Approbation Mgr Lecot, - Approbation du Ministre Général des Frères Mineurs, - Lettre adressée à l’auteur par le P. Dehon, - Lettre adressée à l’auteur par le Comte Gandelfet, - Lettre adressée à l’auteur par M. Villefranche, - Lettre adressée à l’auteur par le R. P. Collomb, - Approbation de la précédente édition, - Préface de l’auteur, - Introduction.

 

 

Chapitre I

Jeanne Germaine Castang

 

Le village de Nojals-Clottes, - L'église de Nojals, - La maison Paternelle, - Naissance de Jeanne-Germaine Castang, - Une famille patriarcale, - « Religion, honneur, devoir, c'est de famille », - Le berceau d'osier, - « Plutôt avoir cent enfants que d'en perdre un seul », - Des parents chrétiens, - La cinquième bénédiction du foyer, - Le grain le plus vermeil de la grappe de famille, - « Que sera cette enfant ? »

 

Chapitre II

Une famille chrétienne – Enfance de Germaine

 

« Le regard en haut on peut chanceler, mais jamais on ne tombe », - La foi robuste du paysan de la Dordogne ressemble à celle du paysan breton, - « Mes enfants, à genoux, pour remercier la Très Sainte Vierge », - « Un sou donné au pauvre n'appauvrit jamais », - Un oncle dévoué, - La vocation d'une sœur aînée , - Le ruisseau de Nojals, « Traversons le ruisseau », - Amusement néfaste, - « La bonne Dame sainte Anne »

 

 

Chapitre III

Caractère de Germaine

 

Germaine entend une voix que le monde ignore, - Vox dilecti, - Le lys de Nojals, - Germaine se fait « la bonne accoutumée de ses frères et soeurs », - Consommée en peu de temps, elle devait remplir un grand nombre de jours, - Les mères sont des docteurs à part, - « Il faut s'habituer à tout, on ne sait pas ce que l'avenir réserve », - L'éternelle lutte entre la terrestre nature et la céleste grâce, - Une page des malheurs de Germaine : la robe framboisée, - « Moi je veux voir Guignol », - Guignol ne laisse pas que de doux souvenirs, - Le plus gros péché de Germaine, - Le respect dû au bien d'autrui.

 

 

 

Chapitre IV

Marie, Reine et Mère d’une famille chrétienne

 

« Je veux mourir religieuse », - Les hardiesses de Germaine à six ans, - Le chapelet récité en famille, - Il y a des chrétiens qui vivent et qui meurent avec l'Ave Maria sur les lèvres, - Notre Dame du Perpétuel Secours sauve Mme Castang d'une mort imminente, - Une brassée de lys offerte à la Vierge Marie, - C'est à la suite de Marie que les vierges sont présentées au Roi.

 

 

Chapitre V

Charité de la mère – héroïsme de la fille – Germaine s’offre en victime

 

Parler des vertus de la mère c'est parler de celles de la fille, - Héroïsme de Mme Castang, - « Nous sommes sûrs d'être prédestinés pour le ciel si nous pratiquons de tout notre cœur la miséricorde envers le prochain », - Gracieuse hospitalité offerte aux hirondelles, - Gazouillis d'oiseaux et gazouillements d'enfants, - Germaine à dix ans pleure près de nombreuses croix, - Elle devient une héroïne, elle s'offre en victime, - Germaine est faussement accusée de mensonge, - Admirable silence ; comme Jésus elle se taisait.

 

 

Chapitre VI

L'adieu au pays — Cruelle morts — Tristes séparations

 

Rien de plus douloureux que l'adieu au pays, - Arrivée à Bordeaux, - Modestie de Germaine, - Germaine entre le 7 février 1891 à la salle de chirurgie, route de Bayonne, - Elle se livre courageusement entre les mains des chirurgiens, - « J'aurais bien voulu ne pas me réveiller et aller au ciel », - « Voyez Germaine comme elle prie bien », - M. et Mme Castang perdent deux enfants en dix jours, - Sur les joues de ceux qui pleurent le Créateur essuiera toutes les larmes, - Maladie de Louis Castang, - Lorsque Dieu fait abonder les croix sur nos épaules, dans le cœur il fait surabonder ses grâces, - Étrange tentative : « je te donnerai tout cela si tu veux te prosterner devant moi et m'adorer », - Vade, - Protection miraculeuse de Notre Dame de Talence.

 

 

Chapitre VII

Le baiser de la joie et le baiser de la douleur

 

Entrée de Germaine au pensionnat de Nazareth, - Germaine est surnommée « l'ange de l'atelier », - Les religieuses de Nazareth font l'éloge de l'ange de la douceur, - Première Communion, 12 juin 1892, - À la Confirmation, Germaine reçoit le nom de Claire, - L'éloge paternel, - Mort de Mme Castang, - Le voyage du 30 décembre, - Le toit hospitalier, - « C'est donc fini, je ne verrai plus ma mère ! », - Germaine triomphe de l'agonie de son âme pour devenir la consolatrice des siens, - Comment fut conduite à sa dernière demeure la mère de douze enfants, - Le 1er janvier 1893, - Mort édifiante de Louis Castang.

 

 

Chapitre VIII

Dieu seul

 

Les trois sœurs prennent le chemin de Nazareth, - Dieu sépare Germaine de tous ceux qu'elle aime, - Départ de Lubine et de Lucia pour Saint-Joseph d'Aubenas, - Les désirs de Germaine sont changés en tourments, - Plaintes fraternelles, - « Je puise le courage dans l'aliment divin », - « Le bon Dieu l'a permis ainsi, il ne faut donc pas murmurer », - Germaine ange de paix : « bienheureux ceux qui sont doux ! », - Trois jours dans les larmes, - Le divin Enfant de la Crèche a une petite main, cependant elle est grande en grâces, - « Que vais-je donc devenir si je n'ai plus personne ? » Le dernier coup de vent de la tempête la pousse au port.

 

 

Chapitre IX

Le Monastère de l’Ave Maria

 

Le 2 août 1893, - Saint François et Sainte Claire, - La chapelle de l'Ave Maria consacrée par son Éminence le cardinal Lecot, - « L'Ave-Maria hors les murs », - Le Lundi de Pâques 1896, - Germaine frappe au monastère : il lui est ouvert, - Lettre à Marie de Saint-Germain, - Le vrai bonheur n'est pas ici-bas, mais on le possède lorsqu'on est à Jésus sans retour, - Le passe-port de Germaine : ‘bienheureux les pères et les mères qui n'ont pas refusé à Dieu les enfants qu'il leur réclamait », - « Je ne me coucherai pas avant d'avoir dit mon chapelet », - Dernière entrevue de Germaine avec son père et sa famille, - Adieu, Germaine... adieu... demain tu nous auras quittés. Ecce venio, - Germaine lutte contre son frère : « Tu auras beau dire et beau faire, je me cloîtrerai parce que c'est ma vocation ».

 

 

Chapitre X

La meilleure part

 

Le 12 juin 1896, Germaine entre dans le tombeau de la clôture, - Elle entre au Monastère pour apprendre à mourir, - Les maîtresses de Nazareth lui donnent leurs larmes et leurs regrets, - Attollite portas vestras, - Naïf étonnement de Germaine, - Omnis homo mendax : tout homme est menteur, - Victoire décisive, - « Laissez-moi m'humilier », - « Que suis-je pour qu'on s'occupe ainsi de moi ? » - « Je veux tuer mon moi et saccager ma nature », - « S'immoler pleinement », - « Ce n'est pas si difficile que cela d'aller au ciel puisqu'il n'y a qu'à souffrir », - Tout était céleste en Germaine, - « Voilà une boiteuse qui marche joliment droit ! ».

 

 

Chapitre XI

Amour et sacrifice – Merveilleuse récompense

 

Germaine devient le bourreau de son coeur, - Notre Seigneur lui demande des sacrifices dans son oraison, - « Oh ! je vous en prie, laissez-moi être pauvre comme les autres ! » - Une petite âme, - La petite sainte du Noviciat, - Merveilleuse récompense : la cellule rangée par les anges, - L'obéissant racontera des victoires, - Admission de Germaine à la Vêture, - « Voilà ma famille, c'est trop de bonheur », - Une heure de céleste bonheur, - L'Agendo-Contra, - Germaine veut briser sa plume, - Plus les âmes s'aiment, plus leur langage est court.

 

 

Chapitre XII

La prise d’habit

 

Le journal de Germaine. Premier jour : la petite guerre ; - Deuxième jour ; obéissance et humilité, - Troisième jour : coupez, brûlez, tranchez, faites de moi, ô jésus, ce qu'il vous plaira, - « Ô mon Dieu, mille fois merci », - Résolutions de retraite, - Examen de conscience, - « C'est aujourd'hui la fête d'une Vierge : recherchons la pureté », Présentation en fleurs et présentation en fruits, - Veni sponsa Christi, - Jeanne-Germaine Castang s'appelle désormais sœur Marie-Céline de la Présentation, - Il y a des offrandes que Dieu agrée toujours, - Le rendez-vous au ciel, - « Supportez-moi en votre présence comme une petite fleur ! », - Lettre d'une pieuse sœur, - Lettre d'un oncle chrétien.

 

 

Chapitre XIII

Le désert a fleuri – Dieu a moissonné

 

L'ombre de la mort se présente : « La mort ne m'effraye nullement, au contraire », - Maladie foudroyante de sœur Marie-Éléonore de Saint-Joseph, sa sainte mort, - Dévouement de Marie-Céline, - « Soyez tranquille, quand je serai morte, vous n'aurez pas peur », - Témoignage d'une compagne : « elle était parfaite en tout », - « Elle était comme une ombre d'ange qui traversait le monastère », - Charitas, gaudium, pax, - Marie-Céline est charitable, mais elle n'est pas faible.

 

 

Chapitre XIV

L'épreuve

 

Marie-Céline demande la souffrance à Dieu et Il lui répond, - « Le Seigneur nous l'avait donnée, le Seigneur veut nous l'ôter : que son saint Nom soit béni », - L'heure d'angoisse, - Énergie de Marie-Céline dans la souffrance, - Ravissants excès de la charité, - Jugement parfait, - Douleur et résignation des parents, - Sollicitude de pieux amis.

 

 

Chapitre XV

Combat et triomphe

 

Marie-Céline entre dans la cellule de l'infirmerie le jour de l'Epiphanie, - Sa contemplation devant la Crèche, - Rage de l'enfer : « J'ai peur », - Sollicitude d'un prince de l'Église, - Son Éminence le cardinal Lecot visite Marie-Céline sur son lit de douleur, - Fidélité de Marie-Céline à ses Règles, - Impression qu'elle produisait : lettre d'une amie, - Vœu d'une bienfaitrice à Notre-Dame de Lourdes, - Marie-Céline pleure dans la crainte d'être guérie par tant de prières, - Elle veut être violette d'humilité, rose de charité, lys de pureté et sainte à tout prix.

 

 

Chapitre XVI

Les saints vœux

 

Céleste aurore dans une première nuit de printemps, - Le bonheur de mourir, - Le 21 mars, Marie-Céline reçoit le saint Viatique et l'Extrême-Onction, - Elle prononce les quatre grands vœux de l'Ordre, - Marie-Céline professe de l'Ordre de Sainte-Claire, - « Dieu a commencé de me tuer, il faut qu'il achève », - Le baiser de paix, - La bague de Jésus-Céline, - Fiat, - L'acte de profession de Marie-Céline demeure écrit dans les archives du Monastère.

 

 

Chapitre XVII

L'attente du Ciel

 

« Je meurs sans regrets », Le Fiat de Marie de Saint-Germain, - Dernière lettre de Marie-Céline à son père, - Les fraises du 5 avril, - Quatre lentilles, - « Je n'ai plus rien sur la terre... j'attends la vie éternelle », - « Le démon ne sait mordre que celui qui veut bien être mordu », - Craintes et alarmes, - Frémissement de douleur, - Hortus conclusus : le jardin fermé, - Les parfums de violettes, - Merveilleux parfums de fleurs d'orangers, - L'entrevue du 20 avril, - Un baiser pour adieu.

 

 

Chapitre XVIII

Béni trépas

 

« Surtout qu'on ne pleure pas quand je mourrai », - Encensoir embaumé, - « Les supérieurs commandent, ils ne demandent pas », - Le voile de tout le monde, - Poétique photographie du Cloître, - Le Ciel a versé son parfum et la tourterelle a fait entendre sa voix, - Reconnaissance de Marie-Céline…, - Impressions extraordinaires qu'on ressent auprès d'elle, - Dieu m'a envoyé ce que je lui ai demandé, - Mystérieuse psalmodie, - Parfums célestes, - Les dix-neuf ans de Marie-Céline, - « Que ce petit bout de moi meure », - Héroïque offrande, - Le chant du cygne et le sifflement du serpent, - Dernier dépouillement, - dernières recommandations, - Dernière agonie, - Les derniers assauts du démon, - Vision d'une « belle Dame » et d'une petite troupe vêtue de blanc, - Mort de Marie-Céline, - « Priez pour nous, ne nous oubliez pas ».

 

 

Chapitre XIX

Les funérailles

 

Céleste beauté de la défunte, - Touchante consolation, - Parfums suaves à la porte de la chambre mortuaire, - La mise au cercueil, - Le passage sous les cloîtres, - Exposition de la défunte, - « Je l'ai vue dans son cercueil, indigne écrin d'une perle si précieuse », - « Lys brisé », - Dernières cérémonies, - Le retour du cimetière, - « Je repose en paix à l'ombre de la croix que j'ai tant aimée », - Dieu est admirable dans ses Saints.

 

Retour à la table des matières